17 mai 2006

La femme invisible

Je tiens à vous faire part d'une de mes récentes remarques: le port de bébé rend invisible. Je m'explique: ça ne signifie pas que l'entité maman-bébé que vous constituez est invisible (ce serait trop beau), mais que votre bébé attire toute l'attention, et tant pis pour votre ego personnel. Dans la rue, dans les transports en commun, là où d'habitude personne ne lèverait le petit doigt si vous étiez attaquée par un horrible serial-killer, les gens ont des comportement odieusement familiers avec la chair de votre chair, au mépris de toutes les bonnes règles de politesse habituelles. Et que je te fais des risettes, des gouzis-gouzis, je te chatouille le pied, la main (et je colle mes microbes au bébé, mais allez dire à  ces personnes pleines de bonnes intentions d'aller se laver les mains! Et où d'abord? Dans le caniveau?). Tout ça est plutôt mignon me direz-vous, oui mais quand cela s'accompagne d'une absence totale de prise de contact avec la génitrice ("bonjour madame" me semblerait être une exigence raisonnable), c'est odieux. Par ricochets, c'est comme si on me mettait une main aux fesses et que je n'avais rien le droit de dire. Petite précision: le port de bébé rend invisible uniquement la gent féminine. Il est évident que le papa se verra, lui, gratifié de force sourires attendris.

Je pense que l'on vit ce que vivent les propriétaires de chiens (et encore à Paris, les chiens, qui ont leur idée personnelle de ce devrait être la déco des trottoirs, ne sont pas toujours bien vus). La solution, c'est de se promener avec un pitbull. Hélas, dans la catégorie bébé, ça n'existe pas encore. Quoique dans mes fantasmes les plus fous, j'adorerais que ma fille morde un bon coup la énième personne qui gagatise à son propos.

Il y a hélas des fois où l'on n'est pas invisible, et c'est bien dommage. Témoin cette scène vécue hier sous l'abri-bus. J'attendais tranquillement avec Choup le 62, quand une femme qui pourrait être ma grand-mère se met en tête de rajuster les soquettes de ma fille, qui tombent selon elle. Et que je te remets tes chaussettes en les tirant à fond. Moi, je contiens à grand peine mon agacement. Là, elle me sort une grande tirade sur ces chaussettes à élastiques, qui compriment dangereusement la circulation sanguine du Trésor (forcément banane, tu les lui as remontés jusqu'au mollet!). Ma fille, agacée par ce tripotage intempestif, donne des signes d'agitation dans son kangourou. Je me lève pour la bercer un peu, et là, j'ai droit à une nouvelle tirade sur ces parents new generation qui ont toujours leur enfant dans les bras, ça donne des mauvaises habitudes, gnagnagna...Vous savez quoi? Au lieu de lui dire son fait ("Vieille sorcière, cours plutôt t'occuper de ta vilaine moustache qui en a grand besoin!"), je suis partie à l'arrêt suivant, le moral au plus bas. En moins de cinq minutes, une parfaite inconnue avait remis en cause mes qualités de mère.

J'adore...

Posté par zael à 09:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur La femme invisible

    et c'est pas fini !!!

    Eh oui,c'est dur de se contenir. Et puis il y les vieux que tu croises: voisins adorables (avec ceux-là tu essaies de te la jouer sereine, après tout c'est eux qui donneront les bonbons à trésor plus tard)ou non, connus ou inconnus qui se mettent en tête d'avoir un sourir de trésor. Alors là c'est parti pour 5 minutes : "fais un sourir, fais une risette et gousisi" pour finir trésor ne sourit pas et se met soit à pleurnicher soit à se cacher dans les jupons de maman "ben elle sourit pas" forcément elle a 2 mois!!!! Et puis quand trésor est un peu plus vieux c'est pas compliqué de comprendre que le cher ange est impressionné par ce quasi inconnu qui le touche sans permission et qui lui fait des grimaces. Remarque des fois il y a un sourir qui pointe le bout de son nez, mais là je soupçonne ma fille de se moquer de ce comportement assez amusant somme toute.

    Allez c'est pas bien méchant tout ça, mais ça agace et puis souvent faut avouer qu'il y a de gentille remarques aussi qui font du bien à notre égo de maman.

    Posté par cel, 18 mai 2006 à 11:23 | | Répondre
  • rhaaaaa...

    Bonjour bonjour,

    je lis souvent le blog d'hélène et c'est par lui que je viens de m'esclaffer toute seule devant mon ordi (qui n'en demandait pas tant)

    je suis moi même dans la catégorie mère en congé mater jusqu'en septembre...et affublée d'une jolie minette de 6 semaines

    et tout pareil : autant j'étais invisble quoique énorme quand j'étais enceinte, autant je me sens tout autant invisible maintenant , la chair de ma chait étant le centre d'intérêt des passants...

    donc je compatis à ces acerbes commentaires sur la hauteur des chaussettes et le fait de porter les enfants...

    allez courage, on n'a pas fini de recvoir des "bons" conseils...

    Delf- qui se ferait bien un Zara-jacking mais qui a encore des kilos à perdre...

    Posté par Delf, 18 mai 2006 à 15:31 | | Répondre
  • rhaaaaa...

    Bonjour bonjour,

    je lis souvent le blog d'hélène et c'est par lui que je viens de m'esclaffer toute seule devant mon ordi (qui n'en demandait pas tant)

    je suis moi même dans la catégorie mère en congé mater jusqu'en septembre...et affublée d'une jolie minette de 6 semaines

    et tout pareil : autant j'étais invisble quoique énorme quand j'étais enceinte, autant je me sens tout autant invisible maintenant , la chair de ma chait étant le centre d'intérêt des passants...

    donc je compatis à ces acerbes commentaires sur la hauteur des chaussettes et le fait de porter les enfants...

    allez courage, on n'a pas fini de recvoir des "bons" conseils...

    Delf- qui se ferait bien un Zara-jacking mais qui a encore des kilos à perdre...

    Posté par Delf, 18 mai 2006 à 15:40 | | Répondre
  • papa trop visible...

    Bonjour jeune et heureuse mère,

    Juste un petit conseil. S'il est vrai que la maman devient étrangement invisible derrière son petit trésor, tu as déjà remarqué que ton cher et tendre, quant à lui, recevait force sourires et risettes quand il portait votre choupette.

    Attention!! C'est un moyen de séduction indéniable!

    Je l'ai rapidement compris quand JH insistait pour promener notre chaton en bord de mer cet été. Rien n'attendrit plus les autres jeunes femmes que papa et bébé réunis. Et là jamais de remarques sur son indignité!

    Il amuse, il attendrit, bref on lui adresse la parole, l'oeil humide, sans un regard vers la jeune maman qui sautille derrière. C'est ainsi qu'un jour il a fini par répondre à une jolie dame qui lui demandait: "il a quel âge?" -- "33 ans!" avec un grand sourire...
    bulle

    Posté par bulle, 19 mai 2006 à 20:28 | | Répondre
Nouveau commentaire