27 juillet 2006

ma voisine la folle

Vous vous rappelez du voisin siphonné de Monica et Rachel dans "Friends"? Celui qui vient sonner à leur porte toutes les 4 minutes, pour leur dire qu'elles font du bruit et effraient son chat (il n'a pas de chat)? Eh bien moi, j'ai ça au-dessus de ma tête, mais en pire.

Il faut avouer que j'ai un historique de voisinage assez intéressant à Paris. Moi qui ne connaissais jusqu'à mes dix-huit printemps que les joies bourgeoises et provinciales d'une maison privative, j'ai été bien baptisée!

Ma première voisine du dessus fut une chanteuse qui ne connut jamais les ors de la célébrité (vous ne savez pas à quoi vous avez échappé!). Elle se distinguait par de magnifiques reprises de Larusso, et une chanson originale et Herbertléonardesque dont ma soeur et moi avions fini par apprendre les paroles par coeur: "pour quelques instants de plaisiiiiiir...". C'était un tel supplice de la subir que nous étions presque décidées à aller chanter avec elle, ça nous aurait soulagées.

Mon deuxième voisin fut un chanteur-guitariste un peu plus connu ("Est-ce que la fièvre est un délit d'opinion, est-ce que ma peine était un vote de sanction, la sentinelle, qui trouve réponse à mes questions, serait-ce la bête...") qui sauta à pieds joints sur du Noir Désir avec une cinquantaine de ses amis la nuit qui suivit notre emménagement. L'Homme réveillé en sursaut (il faut le faire!) alla se plaindre et eut droit à cette merveilleuse réponse:"J'm'en fous! Appelle la police! On baissera pas!" . "Bienvenus, chers nouveaux voisins" aurait été plus approprié.

Eh bien tout cela, entendez-moi bien, n'était que roupie de sansonnet face à la terrible guerre psychologique que nous vivons aujourd'hui, avec Voisine n°3, dite "La Sorcière", pour que Choup la situe bien.

Tout a commencé il y a un an et demi, lorsque nous avons emménagé. Cela faisait au bas mot dix minutes que nous étions dans nos meubles, il était 20h02 et l'Homme décida de percer un petit trou pour accrocher un tableau dans notre nouvel appartement. La sonnette a d'emblée retenti, et une folle furieuse est apparue: la voisine du dessus. Elle a hurlé qu'on la dérangeait pendant PPDA, qu'il n'y avait jamais eu de bruit avant ("J'ai vu que vous étiez immatriculés dans le 78, ah ça, il va falloir prendre l'habitude de vivre en collectivité!" nb: c'était une voiture de société), et que c'était intolérable, qu'elle était trèèèèèèès malade, etc. On n'a pas pu en placer une. Elle est repartie aussi sec, mais notre pauvre voisine de pallier a été tellement traumatisée par ses vociférations qu'elle est venue nous voir juste après pour nous dire que non, tout le monde n'était pas comme ça dans l'immeuble. Alors pour le plaisir et parce qu'elle le vaut bien, voici un petit récap de toutes nos avanies avec elle:

- elle tape contre les canalisations si on fait la vaisselle après avoir reçu des amis le week-end

- elle vient nous demander si on n'a pas déplacé des meubles, si on n'est pas en train de s'engueuler, parce que CA FAIT DU BRUIT (je précise à nouveau qu'on habite au-dessous). Bien entendu, recevoir des gens le samedi soir passés 22h est à la limite du supportable.

- elle arrose à grande eau ses plantes (et les clients du café d'en bas PARCE QU'ILS FONT DU BRUIT) mais vient se plaindre que notre climatisation laisse tomber des gouttes au-dessus de la porte d'entrée. Bien entendu, hors de question de lui expliquer qu'avec un bébé de 4 mois et demi et 40° dehors, on se tamponne le coquillard des 2-3 gouttes tombant sur sa blondasserie suspecte!

- elle vient nous offrir une peluche immonde pour la naissance de Choup (tiens, sympa!), l'Homme la remercie en mon absence, puis elle revient quelques mois après pour se plaindre qu'incidemment, je ne l'ai pas remerciée ("dans ces cas-là, on retourne le cadeau si on n'en veut pas!"). Je vous jure que je n'invente rien.

Bien entendu, nous avons découvert assez vite qu'elle était haïe par tout le voisinage. Aussi ne doit-elle pas s'étonner s'il lui arrive de temps à autre quelques déconvenues: carte du parking bloquée par le gardien qu'elle a insulté, odeur d'urine persistante sur sa voiture (la gêne m'interdit de nommer un coupable qui m'est proche)...

Je vous passe bien entendu ses engueulades sonores avec sa fille et ses tendances exhibos (nuisette au balcon, Pâques aux tisons!).

Pendant longtemps, j'ai cru que j'étais maudite, mais après en avoir un peu discuté avec des amis, je me suis aperçue que tous subissaient également un voisin pervers. Alors la question est la suivante:

Comme pour l'attribution des places en crêche à Paris, y a-t-il des commissions d'attribution de voisins toxiques ("On vous donne le joueur de tuba débutant, on prend la maniaco-dépressive!")?

Bref, c'est tous les jours "immeuble en fête" chez nous!

Posté par zael à 19:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur ma voisine la folle

    Désolée Zael, mais je suis morte de rire dans mon bureau à la lecture de ton post !
    En bonne provinciale qui se respecte, dans mon immeuble nous sommes 4 et c'est le calme complet, chacun fait de temps en temps son petit délire, et nous sommes tous conciliants les uns avec les autres, le reve quoi ! bonne entente parfaite... Et je touche du bois, je n'ai jamais connu de problèmes de voisinage!
    Mais c'est l'horreur cette voisine ! c'est du Julien Courbet en puissance. Je crois que la solution est de vivre votre vie, si elle est pas contente tant pis, vous faites un peu attention histoire de ne pas vous bousiller l'existence mais point trop n'en faut non plus car elle va prendre de plus mauvaises habitudes encore !
    Puis vous n'etes pas les seuls a avoir des pb avec elle, cqfd : le probleme ne vient pas de vous!
    allez courage, on s'accroche, et vive la clim !!!!
    En parlant de clim, tu devrais lui proposer d'en installer une dans son appart, ça lui rafraichira le cervelet héhéhéhéhéhéh

    Posté par zaza, 28 juillet 2006 à 11:17 | | Répondre
  • Ah Julien Courbet...J'ai un ami qui regardait "Sans aucun doute" pour le simple plaisir de voir des gens payer 70 000F une cuisine...Pour lui, c'était vraiment une émission comique. Il riait tout seul, ça me mettait en joie!
    En ce qui concerne notre voisine, je dois dire qu'elle nous fait quand même bien rire, et j'adore retenir en otage ses fringues qu'elle laisse sècher à la fenêtre (interdit!) et fait tomber chez moi! Je pense les refourguer au Secours Populaire, elle aura au moins fait une bonne action dans sa triste vie!

    Posté par Zael, 28 juillet 2006 à 23:16 | | Répondre
  • nouveau a voir : http://artcancrecendre.canalblog.com/

    merci de votre prochaine visite

    Posté par cendre de lune, 01 août 2006 à 10:20 | | Répondre
Nouveau commentaire