21 mai 2006

Mea culpa

On me l'avait dit: devenir maman, c'est pénétrer dans un étrange pays: Culpabilitéland. Chouette! Avec Manquedesommeilland et Responsabilitéland, c'est presque Eurodisney! Alors voici tous les moments où je culpabilise:

- quand je donne sa tétine à Choupette qui n'a pas sommeil pour qu'elle me laisse deux minutes pour faire autre chose. C'est un clou-bec, comme dirait ma mère!

- quand je l'ai éraflé avec ma montre en lui donnant le sein et qu'elle s'est mise à hurler (je précise que je ne le fais pas exprès, je ne suis pas Britney!). J'ai eu envie d'appeler la Dass pour me dénoncer moi-même.

- quand je me réjouis 3 jours à l'avance d'aller au ciné et de la confier à sa grand-mère.

- je culpabilise aussi parfois de ne pas culpabiliser quand je la laisse (c'est tordu, hein?).

- je culpabilise de vouloir reprendre le boulot pour me reposer (!) et avoir une vie sociale. Vivement que je puisse passer mes nerfs sur des ados!

- mais le summum de la culpabilité est atteint lorsque Choup est dans les bras de quelqu'un de frais et dispo qui prend énormément de plaisir à la divertir. Elle se met à faire de superbes sourires, et là je me dis que je suis tellement fatiguée que je ne profite plus de ces moments.

En fait, le paradoxe, c'est de vouloir s'occuper tout le temps de son bébé parce qu'on n'arrive pas à le lâcher, tout en se plaignant d'être complètement crevée.

Je m'étais juré que je ne serai pas une mère poule. Raté.

Et vous, vous culpabilisez?

Allez, la prochaine fois, je vous fais la liste de tous les moments géniaux, promis!

Posté par zael à 13:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Mea culpa

    oh que oui

    Est-ce que je culpabilise?
    très souvent...

    - qd le médecin me dit qu'elle a une belle otite: j'aurais du y aller avant.

    -les premières fois où je l'ai laissée

    - qd on oubli son traitement et que du coup ça va mal

    -de ne pas avoir compris que je faisais un gros baby blues et de ne pas avoir assez profité d'elle.

    La liste est longue.

    Et puis on se charge bien de me culpabiliser. Ou alors je crois tellement qu'on pense que je fais mal pas au bon moment que je pense que les autres me font des reproches. Ceci dit les gens et surtt ceux qui n'ont pas d'enfants sont prompts aux "ah tu fais comme ça?""moi je ne ferai pas ça"....

    Ms maintenant j'assume plus. J'ai grandi et puis je suis épanouie et me trouve personnellement une bonne maman.

    Posté par cel, 21 mai 2006 à 21:17 | | Répondre
Nouveau commentaire